Le Foyer Amitié a été créé au début des années cinquante par l’Abbé Hourcq, alors aumônier diocésain du service d’action sociale de Pau. Pendant une trentaine d’années, ce foyer a accueilli des « filles-mères » d’abord impasse de Guindalos, puis dans la Villa Castilla de Jurançon. Au début des années 80, est venue s’ajouter une activité d’accueil de nuit dans l’immeuble de la rue Messins à Pau. En 1985, l’association initiale créée par l’Abbé Hourcq s’est scindée en deux associations : l’Association Foyer Amitié (AFA), association de gestion foncière et immobilière, et l’Organisme de Gestion des Foyers Amitié (OGFA), association gestionnaire des activités socio-éducatives.

Les méthodes de travail ont considérablement évolué. Aux conceptions exclusivement sociales des années cinquante, ont succédé des méthodes d’accueil et d’accompagnement plus fines et plus adaptées à la détresse des personnes accueillies. Le professionnalisme de nos équipes s’est développé pour proposer des services et prestations plus appropriées. En parallèle, l’OGFA a développé un partenariat de plus en plus étoffé : le Centre Hospitalier des Pyrénées, Mission Locale, SIFA, l’Aide Sociale à l’Enfance, Béarn Toxicomanie, les Maisons de la Solidarité Départementale, CIAT, etc. (tous les partenaires sont à retrouver dans la page partenaires du site).

Ce parcours, effectué en une soixantaine d’années, illustre bien les valeurs et constantes autour desquelles oeuvre l’OGFA : accueillir, héberger et accompagner les personnes en situation de difficulté.

L’OGFA a pour mission d’être à l’écoute des problématiques de précarité et d’exclusion sociale des usagers. Elle exerce une fonction d’alerte par rapport à leur émergence et une fonction de réflexion par rapport aux réponses à leur apporter. L’OGFA offre sur l’agglomération paloise (sauf cas particulier), divers services pour les populations précaires ou en grande difficulté :

  • Hébergement d’urgence et temporaire;
  • Service de protection contre la maltraitance et la mise en danger;
  • Service d’accueil et d’orientation vers des services appropriés;
  • Service d’accompagnement vers un re-socialisation ou une réinsertion;
  • Service d’aide à la parentalité.

Ces services s’adressent :

Aux demandeurs d’asile, réfugiés politiques et « sans papiers » ; Aux SDF et exclus divers désocialisés ; Aux personnes vulnérables en particulier aux femmes victimes de violence ; aux jeunes en situation de rupture familiale ou sociale ; Aux personnes en situation d’isolement social ou familial (chefs de familles monoparentales).